Nous pourrions distinguer au moins un trillion d’odeurs différentes et non 10.000 comme les scientifiques le pensaient jusqu’à présent ce qui ouvre une perspective intéressante aux parfums et arômes du futur.

Il y a cependant une marge importante entre pouvoir identifier une différence entre les mélanges proposés et évaluer avec un vocabulaire approprié cette différence. Un apprentissage et de la formation en perspective !